1ère Plateforme numérique internationale d'informations sur la Nouvelle-Calédonie
1ère Plateforme numériqueinternationale d'informationssur la Nouvelle-Calédonie

Nombre de visiteurs uniques sur le site depuis son lancement : 

Les radios préférées des Calédoniens.

Résultats du sondage TNS-NCI

Cette semaine, le Nouveau Journal de NCI rend public les résultats d’une étude réalisée par l’institut de sondage TNS sur les audiences moyennes des radios locales. Avec 25% de parts de marché, Océane FM est devenue la 1ère fréquence de Nouvelle-Calédonie. Cap sur les ondes!
A lire sur Calédosphère ici

Le Flash Info est mis à jour très régulièrement !

N'hésitez pas à consulter aussi la page Actualités du Caillou

Découvrez tous les services à votre disposition avec, depuis ou vers la Nouvelle-Calédonie

Première startup web d'informations et de promotion de la Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle-Calédonie, en France, et dans le Monde, de nombreux services (gratuits pour les particuliers) sont à votre disposition

Vous êtes bien sur www.la-nouvelle-caledonie.com 

  • Voir toutes les activités ici
  • Soutenez le projet ici

Zoom sur...

La Nouvelle-Calédonie a aussi sa Web TV !
Première Web TV privée calédonienne, NCI tient déjà une vraie place dans le paysage médiatique. 
A découvrir dès que possible !
Le site web : http://nci.nc/
 
+23
+26°
+21°
Nouméa
Vendredi, 05

En toute mobilité!

Retrouvez votre site Internet préféré www.la-nouvelle-caledonie.com sur vos smartphones, tablettes et autres outils de communications mobiles en flashant le QR Code ci-dessus 

Les Actualités du Caillou

International version: click on the flag below

Les actualités mises à jour régulièrement offrent un contenu divers et varié sur la Nouvelle-Calédonie, indépendant, différent, et sur des sujets touchants à tous les domaines, et avec des sources médias et géographiques changeantes fréquemment, afin d'offrir au lecteur une vision éclectique et non alignée.

  • Retrouvez également la page spéciale Facebook du site

Les dernières actualités de Nouvelle-Calédonie (mise à jour permanente en fonction de l'actualité)

Culture : Salon International du Livre Océanien à Poindimié en octobre

Mois d'Octobre 2015

 

CULTURE, PATRIMOINE ET HISTOIRE

 

Le Festival Femmes Punk, plébiscite pour les Arènes du Sud à Païta. 

A lire sur NC Presse ici

 

Le SILO a ouvert ses portes à Poindimié.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

50 ans: comment les jeunes perçoivent leur télévision calédonienne.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

COMMERCE, ECONOMIE ET INDUSTRIE

 

Journée de l'entreprise à Koné le 28 octobre.

A lire sur CCI de Nouvelle-Calédonie ici

 

Concerns in New Caledonia over nickel price.

Read on Radio New Zealand International here
 
La chute du nickel fissure le pacte économique en Nouvelle-Calédonie.
A lire sur Radio France International (RFI) here
 
Call for common New Caledonia nickel stance.
Read on Radio New Zealand International here
 

ENVIRONNEMENT & METEO

 

Feux de brousse: la Nouvelle-Calédonie en risque extrême!

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

Méconnu et menacé, le dugong est surveillé de près en Nouvelle-Calédonie.

A lire sur Goodplanet Info ici

 

POLITIQUE & ADMINISTRATION

 

La possibilité de légiférer pour limiter les armes en Nouvelle-Calédonie, entérinée par le Parlement.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

Pacifique Sud - Coopération Australie-France-Nouvelle-Zélande (Nouméa, 20-23 octobre 2015).

A lire sur France Diplomatie ici

 

SPORTS

 

Moneuro 2016, c'est aussi en Nouvelle-Calédonie que ça se passe !

A lire sur Fédération Française de Football (FFF) ici

 

Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie : le sacre de Taruia Krainer.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

Le calédonien, Nicolas Dion, ceinture nationale au Championnat de France de boxe des super-moyens.

A lire sur Les Nouvelles Calédoniennes ici

 

TOURISME ET DECOUVERTE

 

Le croisiériste P&O va doubler sa flotte d'ici 2 ans dans le Pacifique Sud.

A lire sur Les Nouvelles Calédoniennes ici

 

Visitez les médias calédoniens sur le Net !

Afin de suivre les actualités calédoniennes, vous pouvez également accéder directement aux principaux médias calédoniens, en cliquant ci-dessous sur celui ou ceux qui vous intéressent.

Bonne navigation! 

Les dernières actualités officielles du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (flux RSS)

Actualités Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

L'alternative citoyenne s'ancre dans les communes (Fri, 18 Jun 2021)
Le déploiement de ces dispositifs s’est concrétisé le 17 juin par la signature de deux conventions par les maires de La Foa, Sarraméa, Farino et Moindou. À cette occasion, les partenaires institutionnels (État, gouvernement et provinces), engagés dans la démarche du Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance aux côtés des communes, étaient présents. Alternative aux poursuites La première mesure, intitulée « alternative citoyenne », entend apporter une réponse, souple, rapide et adaptée aux faits de petite délinquance commis par des mineurs ou des jeunes majeurs (18-25 ans). Ainsi, dès la détection d’une incivilité ou d’une infraction (tags, dégradation légère, violences légères, usage de stupéfiants, divagation nocturne, etc.), le jeune et ses parents sont convoqués en présence d’un élu de la commune ou de la gendarmerie. Les mesures peuvent être réparatrices comme le nettoyage de tags, le ramassage de déchets, ou pédagogiques : activité avec un éducateur sportif, atelier de musique ou d'art avec un intervenant culture, etc… L’ambition est de lutter contre le sentiment d'impunité tout en poursuivant l'objectif d'un accompagnement bienveillant du jeune et de sa famille. L'ensemble des communes du pays est invitée à s’approprier ce dispositif innovant d'alternative aux poursuites. Une action concertée est menée en ce sens entre le gouvernement et le Haut-commissariat, avec l'accord du procureur de la République, dans le cadre du Plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance (lire aussi l’encadré). Accompagnement du gouvernement À ce jour, neuf communes l’ont adopté. « La mise en œuvre des alternatives citoyennes est inscrite dans la déclaration de politique générale du 16e gouvernement, a indiqué Jean-Pierre Djaïwé, également chargé du plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance. Elles contribuent à nourrir le sentiment d'appartenance et d'utilité de la jeunesse à son territoire.  Le gouvernement accompagnera les communes dans cette action. Il s'agit d'aider les familles qui en éprouvent le besoin et pour le jeune, de trouver un sens à la réparation de l'acte commis ». L’autre action du jour a été présentée par la mairie de La Foa. « La participation citoyenne » vise à sensibiliser les habitants de la commune en les associant à la protection de leur environnement. Elle encourage la population à adopter une attitude vigilante et solidaire, ainsi qu’à informer les forces de l’ordre de tout fait particulier.   Trente-deux communes sensibilisées « Depuis le lancement du Plan territorial de sécurité et de prévention de la délinquance le 12 mars 2018, le dispositif des alternatives citoyennes, à l’instar des autres actions du plan, a été présenté  aux différents partenaires sur l’ensemble du territoire : mairies, Sénat et aires coutumières, commissaires délégués de la République, a expliqué Kirvin Wadrawane, coordonnateur-adjoint des politiques de sécurité et de prévention de la délinquance au gouvernement. Les communes peuvent compter sur notre soutien technique pour s'emparer de cette mesure au profit des jeunes de leur localité ». Dans le cadre du plan, le gouvernement contribue également au développement des contrats locaux de sécurité. Pour le CISPD de La Foa, Sarraméa, Farino et Moindou, le gouvernement finance, par exemple, un poste de coordonnateur qui a permis de dynamiser les actions engagées.  
>> Lire la suite

Une nouvelle vie pour de vieux bateaux (Thu, 17 Jun 2021)
Cette initiative de traitement des navires hors d’usage (NHU) opérée par l’entreprise Royal Recy Boat depuis mai 2021, s’inscrit dans « une filière porteuse pour le développement de l’économie bleue et circulaire en Nouvelle-Calédonie » a souligné Christopher Gygès et « soutenue par le gouvernement ».   Le chantier en cours porte tout particulièrement sur les navires de pêches vietnamiens pris en situation de pêche illégale dans les eaux locales et arraisonnés par les Fanc en 2016.   Une démarche engagée et innovante   Pour Loïc Luciani et Franck Ollivier, chefs d’entreprises spécialisés dans le BTP et co-gérants de la société Royal Recy Boat, l’objectif est de pouvoir proposer des solutions pour la gestion des déchets des navires en fin de vie et ainsi réduire l’impact environnemental. « Lorsque nous récupérons les bateaux, nous faisons en sorte de recycler tous les matériaux qui les composent, a expliqué Franck Ollivier. Le métal, le bois et l’accastillage sont récupérés par nos partenaires puis transformés et réutilisés. » « Et afin de recycler ces navires à 100% nous nous sommes également lancés dans la réutilisation de la fibre de verre qui, pour l’instant, n’a aucune autre solution de traitement que l’enfouissement », a ajouté Loïc Luciani.   C’est notamment grâce à cette démarche, que Royal Recy Boat a intégré le dossier lauréat 2019 de l’appel à projets national « Territoire d’innovation », porté par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et ses partenaires (CRESICA, clusters maritime et de l’économie numérique, provinces, ADECAL Technopole.)   De la mer à la Station N La Station N, actuellement en travaux d’aménagement, bénéficiera de certains matériaux issus de ces bateaux qui serviront à l’habillage des espaces intérieurs du « lieu totem », situé à la gare maritime de la zone portuaire, à Nouville. Un recyclage de matières premières qui s’inscrit parfaitement dans la démarche de développement durable de la Station N.
>> Lire la suite

Un certificat sanitaire pour les Calédoniens (Wed, 16 Jun 2021)
À l’instar du pass sanitaire utilisé depuis le 9 juin en Métropole, un certificat sanitaire européen devrait voir le jour au 1er juillet afin de faciliter la circulation au sein de l’Union européenne et limiter la propagation du virus dans les pays membres. Ce certificat s’accompagnera d’un QR Code et sera disponible sous format papier et numérique. Il permettra de justifier de son statut vaccinal, d’apporter la preuve d’un test de dépistage PCR négatif au Covid-19 (PCR ou antigénique) ou encore de son rétablissement du Covid-19.   Une mise en œuvre locale   Dans cette optique, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, en collaboration avec les services de l’État, a travaillé sur les conditions de délivrance d’un certificat aux normes européennes sur le territoire. Le traitement automatisé de données à caractère personnel, dénommé Passesanté-NC et créé au sein de la direction des Affaires sanitaires et sociales en est la première étape. Il permet notamment de centraliser les données de vaccination contre le Covid-19 ainsi que les résultats des examens biologiques, dans le respect du règlement général sur la protection des données (RGPD).   Opérationnel dès le début juillet   D’ici quelques semaines, les personnes vaccinées en Nouvelle-Calédonie souhaitant justifier de leur statut vaccinal pourront se voir délivrer, auprès d’un guichet unique, un certificat muni d’un QR Code authentifié et sécurisé.     « Dans un premier temps, nous délivrerons un formulaire papier accompagné d’un cryptogramme dont le format permettra aux gens de ne pas divulguer des informations qu’ils souhaiteraient garder privées, a annoncé Christopher Gygès, porte-parole du gouvernement. Nous évoluerons vers une version digitale du certificat d’ici septembre. »   Dans l’attente de la mise en œuvre opérationnelle du dispositif, les Calédoniens actuellement en Métropole qui souhaiteraient accéder à un événement de plus de 1 000 personnes peuvent bénéficier d’un pass sanitaire (au format QR Code) en réalisant un test PCR ou antigénique sur place.
>> Lire la suite

Des fermes photovoltaïques à Ouvéa (Wed, 16 Jun 2021)
Cette décision, qui fait suite à un appel à projet lancé en mars 2021 pour l’installation d’une ou de plusieurs centrales photovoltaïques d’une puissance totale de 1,5 MWc, s’inscrit dans le schéma de transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie. Elle répond, notamment, aux objectifs de la programmation pluriannuelle des investissements concernant la part d’énergie renouvelable dans les îles non interconnectées au réseau de la Grande Terre (30 % fin 2020 et 60 % fin 2025).   « Il y a un réel intérêt à soutenir le développement des énergies renouvelables sur l’ensemble du territoire, a déclaré Christopher Gygès, en charge de l’énergie. Et d’autant plus sur les îles Loyauté ou l’on doit encore transporter du gasoil sur barge, ce qui représente à la fois un risque environnemental et une contrainte financière. »   Deux offres retenues   Le projet Wadrilla porté par Énercal Énergies Nouvelles et le projet Jomessy PV, porté par la société Vergnet Pacifique, ont été sélectionnés parmi les quatre dossiers reçus. Ces deux projets, d’une puissance totale de 1,534 MWc, correspondent à un prix de vente moyen de l’énergie de 15,1 francs par kWh et bénéficient d’une autorisation d’exploitation valable 30 ans, en cohérence avec la durée du contrat de vente d’énergie envisagé. Leur mise en service nécessitera au préalable l’installation par Énercal d’une unité de stockage centralisée de 2 MWh, indispensable pour absorber cette nouvelle production d’énergie photovoltaïque intermittente.   D’autres appels à projets concernant l’implémentation de centrales photovoltaïques supplémentaires seront lancés en 2021, 2022 et 2023.  
>> Lire la suite

Coup d’accélérateur pour la transition énergétique (Fri, 11 Jun 2021)
Cinq ans après l’adoption par le Congrès du schéma pour la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie (STENC), l’heure de la mise à jour de ce document cadre a sonné. Un temps fort qui doit permettre à la Nouvelle-Calédonie de fixer ses ambitions pour l’avenir. « Nous n’avons pas à rougir du bilan de ces cinq premières années », a déclaré Christopher Gygès à l’ouverture de la table ronde. Néanmoins, pour le membre du gouvernement chargé de l’énergie, « se satisfaire du fort développement du solaire photovoltaïque ne serait pas suffisant. » « On doit désormais aller beaucoup plus loin en visant l’autonomie énergétique du territoire, à partir d’une énergie fiable, décarbonée, résiliente et abordable, a-t-il affirmé. Les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique doivent être les piliers de la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie. »   Un nickel vert et moins de CO2   Le STENC a pour objectif d'atteindre, en 2030, une production d'électricité renouvelable équivalente à 100 % des besoins de la distribution publique. Le bon rythme de développement des énergies renouvelables depuis 2019 permettra d’atteindre ce but dès 2023. Après le secteur de la distribution publique, le prochain défi de la transition énergétique portera sur les industries minières et métallurgiques. Il s’agira, en clair, de « verdir le mix électrique du secteur du nickel où un travail important doit encore être fourni », a résumé Christopher Gygès. La part des énergies renouvelables dans la consommation de ces industries – aujourd’hui nulle –pourrait être portée à 30 %.   -70 % de gaz à effet de serre   Dans sa version révisée, le STENC fera aussi de la diminution des émissions de gaz à effet de serre, et notamment du CO2, une priorité essentielle, avec un objectif de l’ordre de -70 % comparativement à 2019, année de référence. « Cette réduction pourra être atteinte par l’arrêt des centrales thermiques au fioul et au charbon, par le déploiement des énergies renouvelables à destination du secteur du nickel et par la transformation du parc de véhicules routiers », a proposé le membre du gouvernement. Un objectif de 18 000 véhicules électriques en circulation en 2030 est notamment envisagé. Enrichie par les conclusions de cette table ronde, la feuille de route proposée par le gouvernement fera l’objet d’une consultation publique. Elle sera accessible en ligne sur le site du gouvernement, dans les prochaines semaines. Son cheminement institutionnel aboutira sur le bureau du Congrès, qui devra se prononcer sur les ambitions du STENC 2.0.   * L’Accord de Paris a été adopté le 12 décembre 2015.     L’Union européenne comme partenaire ? Pour relever ces défis ambitieux, la Nouvelle-Calédonie compte s’appuyer sur la prochaine enveloppe territoriale du Fonds européen de développement, dotée de 30 millions d’Euros. Dans la perspective de la signature de la convention de financement, prévue pour fin 2021 ou début 2022, la Nouvelle-Calédonie a ainsi proposé à l’Union européenne (UE) de désigner la transition énergétique comme secteur prioritaire de la coopération UE-Nouvelle-Calédonie. Un choix en harmonie avec l’Accord de Paris*, dont le domaine d’application inclut la Nouvelle-Calédonie, avec le pacte vert pour l’Europe, ou encore « avec le programme France Relance », a relevé la représentante de l’État à la table ronde. Une conjonction de facteurs favorables qui laisse penser que l’alignement des planètes est bien au rendez-vous de la révision du STENC !     200 MW d’énergies renouvelables pour Prony ressources Présents parmi les invités à la table ronde, les trois principaux représentants de l’industrie minière et métallurgique calédonienne ont tenu à confirmer leur volonté de participer à la transition énergétique de la Nouvelle-Calédonie en favorisant l’emploi d’une énergie plus respectueuse de l’environnement. La société Prony Ressources, qui s’est engagée à ne plus émettre de CO2 en 2040, a notamment profité de cette réunion pour annoncer, par la voix de son directeur Antonin Beurrier, le lancement d’une consultation internationale pour la production de 200 MW par une ferme solaire. « Cette première étape » vers l’objectif zéro carbone du consortium d’investisseurs « permettra de baisser de 50 000 tonnes nos émissions de CO2 », a souligné Antonin Beurrier.    
>> Lire la suite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Guillaume Lefèvre - 2013/2014. - à Caroline, la femme de ma vie que j'aime tant.