1ère Plateforme numérique internationale d'informations sur la Nouvelle-Calédonie
1ère Plateforme numériqueinternationale d'informationssur la Nouvelle-Calédonie

Nombre de visiteurs uniques sur le site depuis son lancement : 

Les radios préférées des Calédoniens.

Résultats du sondage TNS-NCI

Cette semaine, le Nouveau Journal de NCI rend public les résultats d’une étude réalisée par l’institut de sondage TNS sur les audiences moyennes des radios locales. Avec 25% de parts de marché, Océane FM est devenue la 1ère fréquence de Nouvelle-Calédonie. Cap sur les ondes!
A lire sur Calédosphère ici

Le Flash Info est mis à jour très régulièrement !

N'hésitez pas à consulter aussi la page Actualités du Caillou

Découvrez tous les services à votre disposition avec, depuis ou vers la Nouvelle-Calédonie

Première startup web d'informations et de promotion de la Nouvelle-Calédonie, en Nouvelle-Calédonie, en France, et dans le Monde, de nombreux services (gratuits pour les particuliers) sont à votre disposition

Vous êtes bien sur www.la-nouvelle-caledonie.com 

  • Voir toutes les activités ici
  • Soutenez le projet ici

Zoom sur...

La Nouvelle-Calédonie a aussi sa Web TV !
Première Web TV privée calédonienne, NCI tient déjà une vraie place dans le paysage médiatique. 
A découvrir dès que possible !
Le site web : http://nci.nc/
 
+23
+26°
+21°
Nouméa
Vendredi, 05

En toute mobilité!

Retrouvez votre site Internet préféré www.la-nouvelle-caledonie.com sur vos smartphones, tablettes et autres outils de communications mobiles en flashant le QR Code ci-dessus 

Les Actualités du Caillou

International version: click on the flag below

Les actualités mises à jour régulièrement offrent un contenu divers et varié sur la Nouvelle-Calédonie, indépendant, différent, et sur des sujets touchants à tous les domaines, et avec des sources médias et géographiques changeantes fréquemment, afin d'offrir au lecteur une vision éclectique et non alignée.

  • Retrouvez également la page spéciale Facebook du site

Les dernières actualités de Nouvelle-Calédonie (mise à jour permanente en fonction de l'actualité)

Culture : Salon International du Livre Océanien à Poindimié en octobre

Mois d'Octobre 2015

 

CULTURE, PATRIMOINE ET HISTOIRE

 

Le Festival Femmes Punk, plébiscite pour les Arènes du Sud à Païta. 

A lire sur NC Presse ici

 

Le SILO a ouvert ses portes à Poindimié.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

50 ans: comment les jeunes perçoivent leur télévision calédonienne.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

COMMERCE, ECONOMIE ET INDUSTRIE

 

Journée de l'entreprise à Koné le 28 octobre.

A lire sur CCI de Nouvelle-Calédonie ici

 

Concerns in New Caledonia over nickel price.

Read on Radio New Zealand International here
 
La chute du nickel fissure le pacte économique en Nouvelle-Calédonie.
A lire sur Radio France International (RFI) here
 
Call for common New Caledonia nickel stance.
Read on Radio New Zealand International here
 

ENVIRONNEMENT & METEO

 

Feux de brousse: la Nouvelle-Calédonie en risque extrême!

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

Méconnu et menacé, le dugong est surveillé de près en Nouvelle-Calédonie.

A lire sur Goodplanet Info ici

 

POLITIQUE & ADMINISTRATION

 

La possibilité de légiférer pour limiter les armes en Nouvelle-Calédonie, entérinée par le Parlement.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

Pacifique Sud - Coopération Australie-France-Nouvelle-Zélande (Nouméa, 20-23 octobre 2015).

A lire sur France Diplomatie ici

 

SPORTS

 

Moneuro 2016, c'est aussi en Nouvelle-Calédonie que ça se passe !

A lire sur Fédération Française de Football (FFF) ici

 

Tour cycliste de Nouvelle-Calédonie : le sacre de Taruia Krainer.

A lire sur Nouvelle-Calédonie 1ère ici

 

Le calédonien, Nicolas Dion, ceinture nationale au Championnat de France de boxe des super-moyens.

A lire sur Les Nouvelles Calédoniennes ici

 

TOURISME ET DECOUVERTE

 

Le croisiériste P&O va doubler sa flotte d'ici 2 ans dans le Pacifique Sud.

A lire sur Les Nouvelles Calédoniennes ici

 

Visitez les médias calédoniens sur le Net !

Afin de suivre les actualités calédoniennes, vous pouvez également accéder directement aux principaux médias calédoniens, en cliquant ci-dessous sur celui ou ceux qui vous intéressent.

Bonne navigation! 

Les dernières actualités officielles du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie (flux RSS)

Actualités Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie

Soutenir les actions pour la biodiversité (Mon, 25 Jan 2021)
« L’ensemble des collectivités calédoniennes a souhaité que ces appels à projets soient également mis en œuvre ici, l’objectif commun étant de soutenir les porteurs de projets dans leurs actions en faveur de la biodiversité », signale Céline Maurer, déléguée territoriale de l’OFB pour la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna. Les deux territoires, ainsi que la Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon et Saint-Barthélemy, sont donc éligibles à la double initiative lancée par l’Office le 18 janvier.  Restauration des écosystèmes terrestres Le premier appel, intitulé « MobBiodiv'Restauration », vise à soutenir des projets pour le maintien en bon état et la restauration des écosystèmes terrestres et continentaux uniquement, ainsi que leurs fonctionnalités et des espèces qui y vivent. Son objectif est d’accompagner ou de faire émerger des actions mises en œuvre en priorité par des associations de protection de l’environnement et en faveur de la biodiversité. Les collectivités, provinces ou communes, ainsi que le Conservatoire d’espaces naturels (CEN) peuvent y répondre à condition de s’unir à une association locale. Atlas de la biodiversité communale  « Atlas de la biodiversité communale 2021 » est le nom de la deuxième initiative. Elle donne l’opportunité aux collectivités de réaliser un inventaire des espèces présentes sur leur espace géographique tout en sensibilisant et mobilisant les élus, les acteurs socio-économiques, ainsi que des citoyens. Véritable diagnostic, cette démarche a pour but d'identifier les enjeux de biodiversité du territoire et d'aider la collectivité à agir en les intégrant dans ses actions et stratégies. En Nouvelle-Calédonie, cet appel à projets est ouvert prioritairement à toutes les communes et structures intercommunales. Toutefois, les porteurs de projets pourront se rapprocher des provinces, compétentes en matière d’environnement, pour bénéficier d’une lettre de soutien ou simplement les informer afin d’assurer une synergie d’actions. Les associations peuvent également candidater mais devront être associées à la commune concernée. Comité local Avant de déposer leurs dossiers, les porteurs de projets peuvent contacter la délégation territoriale de l’OFB (lire l’encadré). « Nous pouvons les aider d’un point de vue administratif car les dossiers non conformes ne pourront pas concourir, signaler des points de vigilance sur leurs projets et répondre à leurs questions sans être dans l’appui au montage », détaille Céline Maurer. Les projets en lice seront examinés par un comité local. « Son rôle sera de s’assurer de leur inscription dans les priorités territoriales calédoniennes et de rendre une première évaluation avec un regard local avant leur examen par le jury national ». Ce comité sera composé de représentants des provinces, du gouvernement, de la direction du service d’État de l’agriculture, de la forêt de de l’environnement, du CEN et de l’OFB.   Appel à projets « MobBiodiv’Restauration» : le dépôt des candidatures est fixé au 20 avril 2021 à 23h59 (heure de France métropolitaine) règlement et lien vers la plateforme de dépôt de projets : https://ofb.gouv.fr/actualites/lancement-de-lappel-projets-mobbiodivrestauration vous pouvez envoyer vos questions à : mobbiodiv2020@ofb.gouv.fr l’annonce des résultats est prévue pour juillet 2021     Appel à projets « Atlas de la biodiversité communale 2021 » :  le dépôt des candidatures est fixé au 15 mars 2021 à 23h59 (heure de France métropolitaine) règlement et lien vers la plateforme de dépôt de projets : https://ofb.gouv.fr/actualites/appel-projets-atlas-de-la-biodiversite-communale-2021 vous pouvez envoyer vos questions à : atlasbiodiversitecommunale@ofb.gouv.fr l’annonce des résultats est prévue pour juin 2021     Délégation Office français de la biodiversité Pour tout renseignement complémentaire concernant les deux appels à projets, vous pouvez également contacter la délégation OFB Nouvelle-Calédonie/Wallis-et-Futuna : Céline Maurer : celine.maurer@ofb.gouv.fr   Hortense Lecercle : hortense.lecercle@ofb.gouv.fr  
>> Lire la suite

Covid-19, la vaccination est lancée ! (Thu, 21 Jan 2021)
« Les premières vaccinations se sont bien passées !, lance le Dr Thierry De Greslan du Centre hospitalier territorial (CHT). Nous avons mis en place ce centre de vaccination très rapidement avec l’aide de notre administration et de la direction des Affaires sanitaires et sociales du gouvernement ». Une organisation opérationnelle seulement douze jours après l’arrivée des premières doses de vaccin Comirnaty© en Nouvelle-Calédonie remises gratuitement par l’État. Elles pourraient permettre de vacciner, dans un premier temps, plus de 8 500 personnes, à raison de deux injections à 21 jours d’intervalle. « L’objectif est de vacciner 160 personnes par jour. Les équipes sont sur le pied de guerre ! » Selon l’ordre de priorité établi dans la stratégie vaccinale, cette première phase de vaccination concerne les professionnels en première ligne, ainsi que les résidents et les personnels des maisons de retraite qui auront été au préalable identifiés et invités, s’ils le souhaitent, à se faire vacciner. Pour ces établissements, la vaccination se déroulera sur place. Les voyageurs calédoniens qui doivent effectuer un aller-retour pour motif impérieux peuvent, eux aussi, bénéficier de la vaccination s'ils le souhaitent. Vaccination en toute sécurité Le Dr Sylvie Laumond, chef du service de santé publique à la direction des Affaires sanitaires et sociales, a reçu sa première injection en ce mercredi d’ouverture « sans aucun problème ! » Le médecin, particulièrement exposé au virus par sa fonction qui l’amène à être au contact des voyageurs en Nouvelle-Calédonie, ajoute : « Ce centre est très bien organisé tant sur le plan médical que de la sécurité. On s’assure plusieurs fois que la personne n’a pas eu de contre-indications à la vaccination, notamment d’antécédents allergiques graves. »   L’acte est en effet systématiquement précédé d’une information collective et d’une déclaration des contre-indications à la vaccination (antécédents allergiques graves, infection en cours, antécédent de Covid-19 de moins de trois mois ou autre vaccination dans les 15 jours précédents), avant de recueillir le consentement de la personne. Une consultation médicale individuelle pré-vaccinale a aussi lieu en cas d’antécédents, pour les personnes sous tutelle ou sur simple demande. Après l’injection, les personnes vaccinées doivent rester quinze minutes au minimum au centre de vaccination en cas d’éventuelles réactions allergiques. Elles repartent avec une information sur les effets indésirables possibles et les conduites à tenir, ainsi qu’un certificat de vaccination numéroté à présenter le jour de la deuxième injection, 21 jours plus tard. Pour le Dr Sylvie Laumond, « c’est une chance de disposer d’un vaccin, j’en suis convaincue. Je me fais vacciner pour ne pas être malade en cas de circulation du virus en Nouvelle-Calédonie et pour protéger mes proches ! » Infos pratiques Le centre de vaccination se situe au Médipôle, dans les locaux du centre de dépistage désormais installé à l’étage. La vaccination y est effectuée par un médecin ou un infirmier supervisé par un médecin. La présentation d’une pièce d’identité est obligatoire pour être vacciné. Le centre de vaccination ne reçoit, à ce stade, que les publics prioritaires (professionnels en première ligne et voyageurs pour des motifs impérieux) et uniquement sur rendez-vous.         Ouverture d’un second centre en province Nord Un deuxième centre de vaccination devrait ouvrir d’ici à deux semaines au Centre hospitalier du Nord (CHN) à Koné, toujours à destination en priorité des professionnels en première ligne et des voyageurs pour des motifs impérieux. Au fur et à mesure de la montée en puissance de la campagne, d’autres structures seront mises en place au sein des centres médico-sociaux par exemple.  
>> Lire la suite

Vacciner pour protéger et immuniser (Wed, 20 Jan 2021)
 « Le risque zéro n’existe pas et si par malheur, malgré toutes les mesures prises pour l’éviter, le virus venait à s’introduire, nos populations et en particulier les plus fragiles, doivent être protégées, a insisté le président du gouvernement. Avec la vaccination, il s’agit d’apporter un niveau supplémentaire de protection aux Calédoniens. À plus long terme, l’objectif d’immunisation collective permettrait en outre d’envisager un assouplissement des mesures en vigueur », a ajouté Thierry Santa, après avoir lui-même donné l’exemple en recevant la première injection du vaccin contre le Covid-19. « La vaccination est un levier essentiel de prévention. En Nouvelle-Calédonie, elle a déjà permis d’enrayer certaines maladies comme la rougeole, la poliomyélite ou l’hépatite B », a rappelé Valentine Eurisouké, membre du gouvernement en charge du plan de santé Do Kamo, elle aussi fraîchement vaccinée. Notre population n’est pas du tout immunisée face à la maladie. La vaccination est l’opportunité d’atteindre cette immunisation collective ».  Selon les études, il faut au moins deux tiers de la population immunisée pour empêcher le virus de se propager.  La stratégie vaccinale a été présentée au premier centre de vaccination basé au Médipôle de Koutio. Personnes en première ligne C’est dans ce contexte particulier qu’a été conçue la stratégie de vaccination de la Nouvelle-Calédonie, dont la campagne a débuté dans la foulée au centre de vaccination du Médipôle. Pour renforcer notre protection face à la progression de la pandémie à travers le monde et l’apparition de nouveaux variants, les personnes « en première ligne » seront protégées dès la phase 1.  « Ce sont celles en contact avec les voyageurs arrivant en Nouvelle-Calédonie », a indiqué Michel Belec, médecin inspecteur de santé publique à la direction des Affaires sanitaires et sociales qui a élaboré cette stratégie en concertation avec les institutions calédoniennes. Personnels des compagnies aériennes, de l’aéroport, des ports, personnels et professionnels de santé qui interviennent pour la prise en charge des voyageurs durant leur quatorzaine… Ce groupe représente environ 2 500 personnes, auxquelles s’ajoutent les Calédoniens qui sont obligés de partir et revenir pour un motif impérieux. Eux aussi sont prioritaires. Protéger les plus fragiles et les plus exposés Face au risque persistant d’introduction du virus en Nouvelle-Calédonie, la vaccination sera progressivement élargie « aux personnes qui sont susceptibles de développer une forme sévère de la maladie », a poursuivi Michel Belec. Les premiers concernés dans cette phase 2 sont les résidents en maisons de retraite et le personnel qui s’occupent d’eux ». Viennent ensuite toutes les personnes atteintes de pathologies à risque (diabète, cancer, hypertension, obésité, etc.), les professionnels de santé, les plus de 50 ans et les professionnels essentiels à l’activité du pays : pompiers, enseignants, forces de l’ordre, professionnels des crèches, etc. Un peu plus de 100 000 personnes au total sont ciblées. Le reste de la population aura alors accès à la vaccination, à l’exception des enfants de moins de seize ans, des femmes enceintes et allaitantes, afin d’immuniser le plus grand nombre. Car plus l’immunisation collective sera grande, moins le virus aura la possibilité de circuler parmi la population. Bientôt une plateforme de pré-inscription Avant de pouvoir se rendre au centre de vaccination, les personnes concernées, dans l’ordre de priorité, seront invitées à se faire vacciner par leur employeur ou leur médecin du travail pour les professionnels en première ligne par exemple, les directions des maisons de retraite, leur médecin référent longue maladie, de dispensaire ou traitant… Prochaine étape, l’ouverture d’une plateforme de pré-inscription en ligne où toutes les personnes souhaitant se faire vacciner pourront se manifester.   Une stratégie évolutive La stratégie vaccinale adoptée par le gouvernement lors de sa séance du 19 janvier, est un premier scénario qui pourra être actualisé en fonction de plusieurs critères, notamment le volume et le rythme des livraisons de vaccins et les contraintes logistiques. À ce jour, la Nouvelle-Calédonie dispose de suffisamment de doses du vaccin Comirnaty© produit par Pfizer/BioNtech, cédées à titre gratuit par l’Etat, pour pouvoir vacciner plus de 8 500 personnes. Une quantité qui permet de couvrir les personnes du premier groupe, et en parallèle les personnes prioritaires du deuxième groupe. Procédure pour les voyageurs Les voyageurs, particuliers et professionnels, dans l’obligation de faire des allers-retours entre la Nouvelle-Calédonie et l’extérieur pour motifs impérieux doivent s’inscrire sur le formulaire de recensement disponible sur le site du gouvernement. Les voyageurs, dont les demandes seront validées, pourront bénéficier de la vaccination s'ils le souhaitent avant leur départ. Plus d'infos ici : www.gouv.nc/info-vaccination/comment-se-faire-vacciner Attention : le protocole vaccinal nécessite un délai minimum de 35 jours entre la première injection et la date du voyage (deux injections à 21 jours + 14 jours pour atteindre une immunisation maximale.  
>> Lire la suite

Du nouveau pour les fonctionnaires (Wed, 20 Jan 2021)
Aujourd’hui, une carrière dans la fonction publique peut prendre fin de plusieurs façons. Par révocation (suite à des fautes graves), licenciement pour insuffisance professionnelle (incapacité d’un agent à assumer les missions qui lui sont confiées) ou inaptitude physique, démission ou départ à la retraite. Afin d’encourager les initiatives professionnelles, le nouveau dispositif de rupture conventionnelle entend faciliter la reconversion des agents souhaitant quitter la fonction publique. Il permettra également aux fonctionnaires en fin de carrière d’y mettre un terme avant d’avoir atteint l’âge d’ouverture des droits à pension. « Une initiative bienveillante » pour Vaimu’a Muliava, chargé de la fonction publique, qui accueille ce projet à bras ouverts. « Lorsque nous avons des agents qui ne s’épanouissent pas au travail, nous les transférons de poste en poste en espérant qu’ils y trouvent leur place, explique-t-il. Mais souvent, en faisant cela, nous ne faisons que déplacer le problème, sans jamais le résoudre. Ces agents auront désormais la possibilité de s’inscrire dans une démarche de reconversion professionnelle en dehors de l’administration. » Comment cela fonctionne ? Afin de bénéficier de ce dispositif, l’agent devra justifier de plus de cinq ans d’ancienneté au sein de la fonction publique. Les contractuels, stagiaires et fonctionnaires ayant droit à une pension de retraite à taux plein sans abattement ne pourront pas y prétendre. Pour être effective, la rupture conventionnelle devra systématiquement résulter d’un accord commun entre le fonctionnaire et l’employeur public et s’effectuera par le biais d’une convention de rupture. L’agent recevra alors une indemnité spécifique, dont le montant fera l’objet d’une négociation avec son employeur. Pour les fonctionnaires ayant cumulé entre 5 et 15 ans d’ancienneté, l’indemnité sera comprise entre un quart de mois de salaire par année d’ancienneté et un mois de salaire par année d’ancienneté. Pour les fonctionnaires ayant cumulé plus de 15 années d’ancienneté, l’indemnité sera comprise entre la moitié d’un salaire par année d’ancienneté et un mois de salaire par année d’ancienneté. Dans le second cas, une limite maximale de 24 mois de salaire indemnisés est imposée. Cette indemnité sera entièrement soumise à la contribution calédonienne de solidarité (CCS) et à une contribution spéciale de solidarité qui sera affectée à la Caisse locale de retraites (CLR). « Cette contribution est une véritable innovation qui permettra d’augmenter sensiblement les ressources de la caisse et, ainsi, de limiter les effets négatifs d’un départ anticipé de la fonction publique », précise Vaimu’a Muliava. Par ailleurs, afin d’éviter tout contournement, un fonctionnaire ayant bénéficié de ce dispositif ne pourra pas être recruté dans les six ans suivant sa radiation des cadres, sauf à rembourser la totalité de l’indemnité perçue.   D’autres mesures à venir Ce nouveau dispositif s’inscrit dans une série de mesures visant à améliorer la qualité de vie au travail et le fonctionnement des services comme : le télétravail, la reconnaissance professionnelle par la mise en place d’un dispositif exceptionnel de promotion interne, la médecine de prévention et de contrôle, les modalités de recrutement dans la fonction publique (en travaux cette année).
>> Lire la suite

Immersion linguistique en ligne (Tue, 19 Jan 2021)
Chaque année, des étudiants d’universités australiennes profitent de la période estivale de janvier pour effectuer un séjour d’immersion linguistique au CREIPAC avec cours de français le matin et activités l’après-midi (sorties culturelles, visites, rencontres, etc.). La plupart de ces jeunes bénéficient d’une bourse du New Colombo Plan. Ce dispositif, mis en place par le gouvernement australien en 2014, leur permet de se tourner vers la Nouvelle-Calédonie pour conforter leur niveau en langue, mais aussi mieux connaître leur environnement régional. Une initiative qui favorise la diffusion du français et la promotion de la francophonie dans le Pacifique, mais aussi les échanges avec nos voisins. Cours et présentations en visio Avec la fermeture des frontières en raison de la pandémie de Covid-19, l’établissement public a dû adapter son offre. Fort d’une expérience similaire organisée après la période de confinement, il a élaboré un programme particulier pour treize étudiants de l’Université du Queensland et trois de l’Université technologique de Sydney. « Nous avons remplacé les cours de français en présentiel par des cours en ligne assurés par deux professeurs, explique Laura De La Vega, responsable pédagogique au CREIPAC. À la place des activités, des intervenants animent des présentations en visio-conférence sur les différentes thématiques choisies par les étudiants. L’organisation du travail est différente avec des plages horaires moins longues et plus étalées dans le temps car les jeunes sont assis derrière un écran. C’est "en ligne", mais nous avons vraiment essayé de proposer des interventions dynamiques et pas seulement un cours derrière un tableau blanc ». Les outils numériques indispensables Ainsi, Muriel Xolawawa, qui vient de rejoindre l’équipe des professeurs de français langue étrangère du CREIPAC, aborde la culture kanak avec les étudiants à travers des vidéos, des diaporamas et ses propres commentaires. Pour la jeune femme, originaire de Lifou, c’est une expérience nouvelle et enrichissante. Chaque intervention se termine par un temps de questions-réponses et les étudiants curieux en posent beaucoup ! Durant une semaine consacrée à l’art en Nouvelle-Calédonie, les apprenants doivent échanger avec le dessinateur Nicolas Martin, dit Niko, et l’artiste plasticienne Lorna Garnier, Lo Art de son nom d’artiste. « Un cours en ligne ne remplacera jamais un cours en présentiel, mais pour pouvoir poursuivre notre enseignement en cette période, c’est indispensable. Nous étions arrivés à cette conclusion lors d’une table ronde sur le numérique organisée pendant les Journées francophones du Pacifique fin octobre 2020 », souligne Laura De La Vega. Et pour les étudiants australiens, la formation se terminera tout de même par une évaluation et la rédaction d’un rapport !          Muriel Xolowawa et Laura De La Vega.    
>> Lire la suite

Version imprimable Version imprimable | Plan du site Recommander ce site Recommander ce site
© Guillaume Lefèvre - 2013/2014. - à Caroline, la femme de ma vie que j'aime tant.